Into the Galaxy

J’ai envie d’aller voir: La Route 6 novembre 2009

sortie le 2 décembre 2009

La Route

parce que:

  • j’aime les films « fin du monde« 
  • Viggo Mortensen a le physique « fin du monde »
  • j’ai lu l’excellent roman de Cormac McCarthy

L’histoire: Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s’est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d’un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d’énergie, plus de végétation, plus de nourriture… Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut. C’est dans ce décor d’apocalypse qu’un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d’objets hétéroclites – le peu qu’ils ont pu sauver et qu’ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L’humanité est retournée à la barbarie. Alors qu’ils suivent une ancienne autoroute menant vers l’océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des

rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n’a ni but ni espoir, il s’efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers.

Publicités
 

Hancock 26 janvier 2009

Filed under: films,vu à la TV — Géronimo Ier @ 19:38
Tags: , ,

hancockL’histoire: Il y a les héros, les super-héros et il y a… Hancock. Ses superpouvoirs lui ont souvent permis de sauver d’innombrables vies, mais les dégâts monstrueux qu’il fait au passage ont fini par le rendre impopulaire. Les habitants de Los Angeles n’en peuvent plus et se demandent ce qu’ils ont bien pu faire pour mériter un « héros » pareil. Hancock est une tête de mule irascible qui n’est pas du genre à se soucier de ce que pensent les gens… du moins jusqu’à ce qu’il sauve la vie de Ray Embrey, un spécialiste des relations publiques.
Le super-héros le plus détesté au monde commence alors à réaliser qu’il n’est pas aussi insensible qu’il voudrait le faire croire…

Mon avis: Après avoir soupé du super héros à toutes les sauces, je me disais qu’un anti héros, ça ne me ferait pas de mal. Mouais… et bien il faut croire que Super héros rime avec Super carence en scénario ! Certes Will Smith nous fait ses grimaces habituelles, et Charlize Theron fait très bien caution de super héroïne physiquement intelligente, mais enfin, ça ne sauve pas tout! Heureusement que je ne me suis pas payé le cinéma pour voir ça. Par contre, le moment n’était pas non plus désagréable si on se cantone à le voir juste devant sa télé.

Ma note: 5.5/10