Into the Galaxy

Les Yes Men refont le monde 15 septembre 2009

Yes Men

La télé a ses moments de pur plaisir comme seul TF1 ne sait pas en faire ! Heureux les gens qui comme moi ont compris tout l’intérêt du pouce droit sur la zapette: ça change de chaîne. J’étais donc bien décidé à ne pas regarder le match de foot et à lui préférer « The Yes Men Fix The World« . J’avais entendu parler d’eux à propos d’un canular fait à ce cher Patrick Balkany qui clamait haut et fort qu’il n’y avait pas de pauvres en France. Je me suis donc dit que Arte diffusant 90 minutes de canulars à la sauce Yes Men, j’allais être ravi. Mais c’est encore bien plus que cela !!! Parce que piéger Balkany, c’est plus du bizutage qu’autre chose. Par contre, s’immiscer dans des conférences et se faire passer pour des hauts dirigeants de l’État ou de grands groupes tels Exxon ou Halliburton; là je dis chapeau-bas messieurs. Alors bien sûr, on fait vite le parallèle avec Michael Moore. Celui-ci a d’ailleurs une côte en chute libre au vue de ces méthodes d’investigations apparemment douteuses. Peu importe, canulars, coups montés ou toutes autres supercheries, l’effet est de nous pousser à la réflexion. Ce monde ultra-libéraliste nous a plongé dans un sommeil latent dont le message hypnotique est véhiculé par les médias.
Sauf qu’il y a les Yes Men, Michael Moore, vous, comme moi… alors bienvenue dans l’Altermondialisme.

les liens:
Adbusters (fausses publicités)
Casseurs de pub (même idée, mais en français)
Le New York Times (le monde tel qu’il devrait être)
Arte (large dossier consacré aux Yes Men)
Fix The World Challenge (pour participer)

 

Ne dites pas à ma mère… 26 août 2009

Diego BunuelCet été, Canal+ a eu la bonne idée de rediffuser les Nouveaux Explorateurs tous les jours à 13h20. Comme son nom l’indique, il s’agit de « nouveaux » explorateurs, et c’est donc une douzaine de reporters qui ont décidé de nous faire redécouvrir le monde mais chacun à sa sauce.
Je fais un aparté sur Diego Buñuel qui va là où l’on ne va pas ! Le plus fort, c’est que parfois il nous immerge tellement dans la culture locale, qu’on en oublierait les tensions. Sûrement parce que derrière des régimes totalitaires (ou ayant des noms plus politiquement corrects), il y a avant toute chose des populations et toute une culture qui s’ignore à nous.
Je dis donc chapeau bas Monsieur Buñuel !

Diego Buñuel présenté par Canal+: Diego Bunuel est grand reporter. Formé au journalisme et aux sciences politiques à l’Université de Chicago, il intègre rapidement la rédaction du Chicago Tribune. Spécialiste du fait divers, il y apprend l’art de raconter des histoires.

En 2000, il rentre en France pour effectuer son service militaire à Sarajevo… Une expérience qui l’oriente vers le reportage de guerre.

De retour en France, il intègre la rédaction de l’Agence Capa.

Aujourd’hui, Diego Bunuel affirme sa position d’auteur avec la série documentaire « Ne dites pas à ma mère… » qui nous livre un regard différent sur les zones de guerre ou de tension.


Diego Buñuel au Pakistan dans une fabrique d’accesoires SM

 

Salutations amis terriens 25 janvier 2009

Filed under: communication with the world — Géronimo Ier @ 10:39

Bienvenue dans la Galaxy chers blogonautes. La Galaxy est un univers sans limite. Que fait-on dans cet univers ? Et bien on s’y promène pour parler de tout. Mon objectif est de vous faire découvrir les mondes qui se connectent dans ma vie. Ici, on parlera majoritairement culture. Clips, films, albums, livres, séries, jeux… tout sera prétexte à entrer en communication avec vous.

Welcome to you my friends…