Into the Galaxy

Février 2009 1 mars 2009

fevrier-20093
Quelle belle sélection ce mois-ci. Un mois particulièrement riche en albums CD. Je complète au fur et à mesure ma collection de David Bowie, sans me lasser le moins du monde, avec trois albums supplémentaires. Mais surtout je suis tombé sous le charme de Blondie et plus particulièrement des chansons Heart of Glass et Atomic.
J’ai profité aussi des prix de la fnac pour m’offrir l’avant dernier album de Kaiser Chiefs, le très amusant Homme du Monde d’Arthur H, le disque à tubes de The Ting Tings et un best of de cher Hubert Félix Thiéfaine.
Enfin et surtout, je me suis offert le tout dernier album de Franz Ferdinand accompagné de son disque bonus.

Pour rester dans la musique, 60 nouveaux titres à chanter avec les deux Singstar importés d’Angleterre pour profiter pleinement du son pop rock de nos voisins d’outre-manche.

Côté livres, c’est un hommage à l’Inde avec le Seigneur de Bombay et Les fabuleuses aventures d’un Indien malchanceux qui devint milliardaire. Une petite dose de philo avec Apprendre à Vivre de Luc Ferry. Et deux BD; la suite de Naruto et les Sept Psychopathes ( j’avais déjà les Sept Missionnaires ).

Le gros coup de coeur du mois aura donc été les 5 premières saisons de Oz dont j’ai parlé dans un article il y a quelques jours de cela. Pour info j’en suis à la moitié de la saison 4 et je ne me lasse pas de ce huis-clos carcéral.

Publicités
 

Vikram Chandra – Le Seigneur de Bombay 7 février 2009

Filed under: le monde du livre — Géronimo Ier @ 19:55
Tags: ,

Le seigneur de BombayLa version poche du Seigneur de Bombay vient tout juste de sortir chez Pocket et aussi d’atterrir chez moi. Ce roman m’a été conseillé par mon ami spécialiste en bons bouquins ( ce cher Vincent J. ). Avant de m’y atteler, je vais d’abord me concentrer sur mon roman de chevet. Après je prendrais une grande inspiration parce qu’il fait plus de 1200 pages !

Quatrième de couverture: Bombay est un monstre. Cruelle aux misérables, douce aux corrompus, elle grouille, vibre, enfle et dévore les imprudents qui gênent sa croissance. Pourtant, ceux qui goûtent trop longtemps à l’air vicié de ses rues défoncées ne peuvent plus s’en passer. Bombay est une drogue. Et le lieu de tous les possibles.

Là, vivent deux hommes qui ne se connaissent pas : Ganesh, un gangster, roi de la pègre – le Seigneur de Bombay – et Sartaj, flic de quartier sur le retour, ancien play-boy vieillissant, qui a perdu ses ambitions et ses illusions. Le grand banditisme n’est pas de son ressort.

Mais un jour, Sartaj se trouve face au cadavre de Ganesh. Pourquoi le Seigneur de Bombay s’est-il mis une balle dans la tête dans le sous-sol de son bunker flambant neuf ? De cette réponse dépend la vie de vingt-six millions de personnes, citoyens de la région de Bombay…

Présentation du roman par l’auteur