Into the Galaxy

Sasha Grey 31 juillet 2009

Sacha Grey (4)

Girlfriend ExperienceElle a à peine 21 ans et elle fait parler d’elle pour sa participation au dernier Soderbergh. Non, je plaisante ! Si elle fait le buzz, c’est parce qu’elle fait partie de l’industrie du X, qu’elle a commencé le porno dès ses 18 ans, et enfin parce qu’elle participe au film de Soderbergh ! D’ailleurs les Inrocks lui consacre leur une annuelle du numéro spécial sexe. On retrouve aussi une interview sur le site lesinrocks.com.
Ici, je préfère m’intéresser aux photos trouvées sur le site myspace de Sasha Grey. Pas de porno, juste de belles photos. Je ne peux m’empêcher de trouver des airs avec Catherine Ringer (Rita Mitsouko). A vous de juger.

Sacha Grey Sacha Grey (1) Sacha Grey Sacha Grey Sacha GreySacha Grey Sacha Grey

Publicités
 

Arctic Monkeys – Crying Lightning

HumbugÔ joie, les singes de Sheffield sont de retour. Crying Lighting est une forte agréable mise en bouche avant la sortie de l’album le 24 août prochain (Humbug) . Le clip est de toute beauté. J’espère beaucoup retrouver des morceaux tonitruants comme l’étaient Brianstorm ou The View From The Afternoon.

 

Gossip – Love Long Distance

Filed under: clips,rock indé and more — Géronimo Ier @ 14:49
Tags: , , ,

Music for menC’est tout nouveau, tout chaud, tout Beth Ditto. Si je ne me lasse pas de la voix de l’américaine, là je suis moins emballé par le clip. Même si je suppose que c’est elle qu’on voit en rollers, je préfère de loin les clips où on la voit pousser ses cordes vocales, ça donne encore plus la pêche… là c’est plus moins peps comme effet !

 

 

Lily Allen – 22

Filed under: clips,rock indé and more — Géronimo Ier @ 13:47
Tags: , , ,

It's not me it's youLa petite peste anglaise n’en fini  pas d’enchaîner les tubes !!! A peine a-t-elle fini de chanter Fuck You dans tout Paris qu’elle revient avec « 22 » dont le clip est certes moins drôle que le précédent mais très intéressant aussi si l’on s’intéresse de près ou de loin au dos de la robe de la jeune anglaise. Plus sérieusement 22 parle de désillusion; est-ce autobiographique ?

 

B-52’s – Love Shack / Planet Caire 28 juillet 2009

LOVE SHACK

B-52'sAprès avoir revu le clip de Love Shack envoyé par Eric, j’ai eu envie de consacrer quelques lignes au groupe qui mélangea si habilement new wave, bombardiers US et choucroute capillaire !!! J’ai donc réécouté les B-52’s et comme je m’en doutais, j’ai des lacunes. Ceci dit, pour un groupe qui date des années 70 (et oui !!!), je trouve leur musique tout sauf passé de mode. Le mieux, c’est que le groupe assure encore des tournées et pas des moindres. Je mets notamment ici la version de Planet Caire en live à Montreux en 2007 et aussi le célèbrissime Love Shack du festival de Benicassim de juillet 2007.

PLANET CAIRE

B-52's

Cindy Wilson, Fred Schneider, Keith Strickland, Kate Pierson

 

Coeur de Pirate – Ensemble 24 juillet 2009

Filed under: clips,in french please — Géronimo Ier @ 19:11
Tags: , ,

coeur-de-pirateBéatrice Martin n’en fini pas de faire le buzz avec quelques photos sulfureuses (pour les âmes sensibles vraissemblablement). Mais je pense que ses chansons prennent le dessus et lui donnent une tout autre notoriété bien plus méritée. Y a pas à dire quand même quand on regarde le clip « ensemble« : elle est vraiment mimi cette jeune canadienne!

 

Paris ( Cédric Klapisch – 2008 ) 21 juillet 2009

ParisL’histoire: C’est l’histoire d’un Parisien qui est malade et qui se demande s’il va mourir. Son état lui donne un regard neuf et différent sur tous les gens qu’il croise. Le fait d’envisager la mort met soudainement en valeur la vie, la vie des autres et celle de la ville toute entière.

Des maraîchers, une boulangère, une assistante sociale, un danseur, un architecte, un SDF, un prof de fac, une mannequin, un clandestin camerounais… Tous ces gens, que tout oppose, se retrouvent réunis dans cette ville et dans ce film.

Vous pouvez penser qu’ils ne sont pas exceptionnels mais, pour chacun d’entre eux, leur vie est unique. Vous pouvez croire que leurs problèmes sont insignifiants, mais, pour eux, ce sont les plus importants du monde.

Mon avis: Je suis un peu furax ! J’avais manqué de peu le film au cinéma en me disant que ce n’était pas trop grave vu l’accueil très mitigé des critiques. Comme chacun sait, ils ne sont pas parole d’évangile. Car Paris est belle et Paris est beau. Je pense même que ce film est une jolie histoire sur les parisiens plus que sur leur ville même.
La méthode Klapisch fait toujours son effet. L’élément premier, c’est le scénario dont il est responsable. Quand un réalisateur est aussi scénariste de son film, on peut aisément imaginer qu’il sait exactement ce qu’il veut. Une histoire de Cédric Klapisch, c’est toujours un joyeux bordel d’histoires plurielles. Et ça marche à chaque fois !
Second point, c’est Romain Duris en tête de liste d’une pléiade d’actrices et d’acteurs dont il ne faut rien jeter. De l’assistante boulangère à l’historien, tout le monde y joue merveilleusement son rôle. Et je dois dire que je suis fasciné quant à la façon qu’à Klapisch de rendre à chaque rôle et donc du coup à chaque acteur une justesse millimétrée.
Enfin, le dernier point et non des moindres, c’est la bande son ! Elle reste assez variée et bien choisie. On retrouve le groupe Kraked Unit entendu déjà sur les Poupées Russes.

Ma note: 8,5/10